Vous êtes ici : Accueil » News » 3DCeram et le SPCTS (UMR CNRS/Universite Limoges) renouvellent leur partenariat pour poursuivre leurs recherches technologiques pour le futur de l’impression 3D ceramique.

3DCeram et le SPCTS (UMR CNRS/Universite Limoges) renouvellent leur partenariat pour poursuivre leurs recherches technologiques pour le futur de l’impression 3D ceramique.


Publié le 9 mars 2017

Limoges (Nouvelle Aquitaine, le 08 mars 2017 – 3Dceram et le SPCTS (UMR CNRS/Université de Limoges) signent un nouvel accord de collaboration d’une durée de 3 ans pour relever les défis de l’additive manufacturing de demain et anticiper l’avenir de l’impression 3D céramique. Cet accord vient prolonger une collaboration technologique et scientifique initiée en 2010 avec le laboratoire Science des Procédés Céramiques et de Traitements de Surface (SPCTS).
Cet accord de coopération réaffirme les liens forts entre 3DCeram et le SPCTS, initiés et poursuivis par Thierry Chartier, Directeur de Recherche CNRS. Ces projets collaboratifs se concrétisent avec le développement de matériaux et de procédés innovants et avec la dépose de brevets en commun. A noter que le SPCTS et 3DCeram sont tous les deux membres du projet Européens H2020 « Amitié » piloté par le SPCTS (Fabrice Rossignol).
La dynamique va permettre de poursuivre les travaux autour des procédés 3D Céramique en vue de pérenniser et mutualiser les savoir-faire uniques du SPCTS, et d’industrialiser les procédés d’impression et de fabrication additive basés sur la stéréolithographie laser, au service d’un marché en pleine expansion.
Les travaux amont sur la stéréolithographie laser menés par Thierry Chartier, directeur de Recherche CNRS au laboratoire Science des Procédés Céramiques et de Traitements de Surface (SPCTS) à Limoges, ont contribué de manière décisive au développement de la technologie fabrication additive céramique que 3DCeram a transformé en technologie de production (service de production on demand). Ce procédé innovant permet de réaliser très rapidement des pièces de géométries les plus simples aux géométries les plus complexes.
Différentes formulations ont déjà été développées répondant aux principales applications des céramiques (alumine, zircone, hydroxyapatite…). Elles peuvent être complétées par des formulations sur mesure, selon le cahier des charges.