Vous êtes ici : Accueil » News » Technologies additives : 3DCeram elargit le champ de sa R&D a de nouveaux procedes d’impression 3D

Technologies additives : 3DCeram elargit le champ de sa R&D a de nouveaux procedes d’impression 3D


Publié le 6 janvier 2014

6 janvier 2014. 3DCeram renforce son positionnant comme acteur majeur de la fabrication additive de pièces en céramique. La société déploie depuis quatre ans un programme d’innovation volontariste, avec le soutien de la région Limousin et de la BPI. Cette dynamique se traduit aujourd’hui par l’acquisition d’une toute nouvelle imprimante 3D, nouvelle pierre apportée à la création, en France, d’un pôle d’expertise et de production spécialisé.

En 2009, le Centre de Transfert de Technologies Céramiques (CTTC) a cédé à Christophe Chaput et Richard  Gaignon l’entité qui portait les premiers fruits des développements dans le domaine de la stéréolithographie appliquée à la céramique. Lors de ce rachat, les deux ingénieurs de l’ENSCI croyaient déjà dans l’extraordinaire potentiel des technologies de fabrication additives,  procédé permettant de mettre en forme des pièces par empilement successif de couches de céramiques. C’est donc tout naturellement qu’ils nommeront la société 3DCeram pour traduire leurs ambitions dans le domaine des technologies additives, et plus précisément leur volonté de créer un pôle d’expertises dédiées dans le Limousin.  L’engouement suscité par ces technologies aujourd’hui confirme la dimension visionnaire de leur démarche.

En s’appuyant dans un premier temps sur une maîtrise unique de la technologie de stéréolithographie (la plus précise des technologies d’impression 3D à ce jour), 3DCeram a développé une expertise sans équivalent dans le domaine de la fabrication additive. La société s’est donné les moyens d’accompagner ses clients, de l’élaboration du cahier des charges (expression des besoins) à la fabrication de composants céramiques performants prêts à l’emploi, en passant par l’aide à la conception des fichiers CAO.

L’anticipation des attentes clients créées par cette innovation a conduit l’entreprise à se positionner très en amont de la chaîne de valeur, en support à la création de pièces. Pour profiter au maximum de ces nouvelles technologies additives, 3DCeram a du développer de nouvelles règles et de nouveaux outils numériques de conception 3D. En 2011, l’acquisition d’un scanner 3D à lumière blanche lui a permis d’offrir une solution efficace pour développer certaines objets (par rétro conception, création de ficher 3D à partir de pièces existantes) et générer rapidement le fichier CAO nécessaire à sa fabrication. Cet équipement lui permet aussi d’affiner la précision de la fabrication et de raccourcir encore les délais de production pour répondre aux exigences particulières des maisons de luxe ou de l’industrie bio-médicale par exemple.

Aujourd’hui 3DCeram développe encore son expertise et élargit son offre commerciale en investissant dans une toute nouvelle unité d’impression 3D (technologie de FDM). Cette imprimante lui permettra de développer de nouvelles solutions de fabrication additive en céramique et de formuler des céramiques adaptées à son procédé d’impression.

Cet investissement marque une nouvelle étape dans la création d’un véritable pôle d’expertises dédiées aux technologies additives appliquées à la céramique : un moyen de valoriser le savoir-faire français en céramique et de lui redonner une dimension industrielle et technologique.